Construction d’un puits au Mali

L’accès à l’eau potable, un droit pour tous !

charity-waterMerci à tous les donateurs ayant contribués à la construction du puits à Konatela au Mali.
Grâce à vous, nous avons pu récolter les
3 392 € nécessaire à la l’aboutissement de celui-ci
(devis en cliquant ici).

 

Vous pourrez suivre sur cette page l’avancé du projet.
Nous mettrons régulierement en ligne des photographies de la construction.

 

defi-solidariteConsultez l’attestation de paiement à l’association Défi Solidarité International ci-dessous :

 

 

Grâce à vous, la construction du puits est lancée !

Vidéos de l’inauguration du puits :

Photos du 14 Mai 2013 :
Inauguration du puits !

puits-2013-05-15

Photos du 16 Avril 2013 :
Descente des buses dans le puits.

Descente des buses dans le puits

Photos du 27 Mars 2013 :

puits-2013-03-27

Photos du 18 Mars 2013 :

puits-2013-03-18

filet

puits-2C’est dans une optique de solidarité et d’entraide que l’association humanitaire Touche d’Espoir Lyon-Valence a décidé d’agir.
L’association a pris l’initiative de financer l’intégralité du coût d’un puits en Afrique. Pour cela, un partenariat s’est mis en place avec l’association Le Défi qui agit directement sur le terrain.

Le projet porte sur la construction d’un puits au village de Konatéla (Mali) d’une profondeur de 15 mètres.

Konatéla est située à environ 20 km de Bamako (capitale du Mali) et qui compte 213 habitants.

Les villageois suite aux différentes sécheresses se retrouvent constamment en situation de crise d’eau.

« La meilleure des aumônes est l’eau »

 

Le saviez-vous ?

puits-1➢ 2012 ⇒ 300 millions d’Africains n’ont pas accès à l’eau potable

➢ Le comité des Nations Unies a déclaré l’eau « indispensable à la vie et à la santé ». « Le droit de l’être humain est donc fondamental pour qu’il puisse vivre une vie saine et digne. C’est la condition préalable à la réalisation de tous ses autres droits. »

80 % des personnes privées d’accès à une source d’eau potable vivent en Afrique et un africain sur deux doit parcourir chaque jour 10 kilomètres pour s’approvisionner en eau potable. En Afrique, 3 800 enfants meurent chaque jour à cause du manque d’eau potable. Or, de nombreuses maladies proviennent uniquement de l’usage d’une eau insalubre pour boire ou nettoyer les aliments : choléra, typhoïde, diarrhée… D’autres se propagent par l’intermédiaire des insectes qui se reproduisent dans ou à côté de plans d’eau insalubres : fièvre jaune, paludisme. Certaines sont aussi dues à des installations d’assainissement insuffisantes et de mauvaises habitudes d’hygiène : trachome. (Source : Rapport sur la santé dans le monde (OMS, 2004) et 2ème Rapport mondial des Nations-Unies sur la mise en valeur des ressources en eau, « L’eau, une responsabilité partagée »)

➢ « Les eaux insalubres restent la première cause de mortalité dans le monde, avec 3,6 millions de victimes par an dont une majorité d’enfants, cela fait sept morts toutes les minutes » (Alain Boinet, président de Solidarités internationales, lors du 6ème forum mondial 2012)

« Quand le fils d’Adam meurt son œuvre s’arrête
sauf dans 3 choses :

• Une aumône continue (une œuvre d’utilité publique,
hôpital, puits, école…)
• Une science dont les gens tirent un profit
• Une enfant vertueux qui prie Dieu pour lui »